LA DÉMARCHE ÉDUCATIVE DU CIRQUE DU BOUT DU MONDE :

Une approche éducative alternative

L’école de cirque se veut avant tout une école de loisirs. École ouverte sur la cité et la société, école de la vie, l’enseignement au Cirque du Bout du Monde ne s’inscrit pas dans une recherche de performance mais dans celle du plaisir et de l’épanouissement de chacun.

L’approche éducative est ainsi recentrée sur l’apprenant et non sur les contenus. Pédagogie participative, elle rend ce dernier actif dans l’apprentissage et favorise l’autonomie, l’esprit d’initiative et la confiance en soi ; développe la créativité et l’esprit critique mais aussi la dimension artistique. Pédagogie différenciée, elle s’adapte aux capacités et rythme de chaque enfant. Adaptés à tous les âges et à tous les niveaux, les cours s’efforcent de rendre la pratique des arts du cirque accessible à tous.

L’école répond aux préceptes des arts du cirque selon lesquels « Le cirque est un art, il s’enseigne dans le respect de la personne ». Accessible à tous, sans distinction, il permet à travers la rencontre d’un groupe et la pratique artistique des différentes disciplines qui la composent, de stimuler créativité et épanouissement. Il se pratique dans un contexte aussi bien individuel que collectif, garant de la sécurité et des meilleures conditions d’apprentissages ».

LE PROJET PÉDAGOGIQUE :

L’école du Cirque du Bout du Monde développe la pratique des Arts du Cirque à travers des stages ou des ateliers hebdomadaires dans ses locaux (la Fabrique) et hors les murs, au sein de structures diverses (socioculturelles, médicosociales, artistiques, scolaires et péri scolaires…). L’équipe pédagogique transmet les Arts du Cirque pour tous et sans distinction d’âge.

L’école est aussi un lieu d’entraînement et de création, fréquentée par des professionnels des différentes disciplines des Arts du Cirque. Amateurs et professionnels se côtoient donc au sein de cette structure agréée par la Fédération Française des Écoles de Cirque.

S’attachant à véhiculer les valeurs de sa Fédération, l’école de cirque s’attache à être un lieu pour tous, une école pour chacun, une école pour les arts du cirque.

Objectifs généraux :

La pratique des Arts du Cirque repose sur un système d’apprentissage par échange et partage de connaissances. Elle met en jeu le corps et l’esprit, à travers l’acquisition d’une culture, d’un vocabulaire spécifique et de techniques.

Les disciplines de cirque enseignées sont organisées en 5 familles : la jonglerie, les équilibres sur objets, les aériens, l’acrobatie et l’expression corporelle/clownesque. La pratique de ces différentes disciplines n’est pas figée et les bases relativement vite acquises. Les pratiquants sont donc très vite en situation d’apprécier leurs progrès.

La multiplication des expériences individuelles et collectives permet à chacun de s’approprier sa propre pratique en développant des capacités ou envies plus spécifiques pour l’une ou l’autre (ou une combinaison) de ces disciplines. L’objectif se veut de rendre chacun progressivement autonome de sa pratique en apprenant et comprenant les règles de sécurité, les critères de réussite, la persévérance, en se fixant des objectifs, en tentant de les atteindre, dans le respect de soi et des autres.

Le pratique fonde l’identité du groupe qui tend à devenir progressivement une troupe et collabore dans ses apprentissages, voire, en vue d’une représentation. L’activité cirque ne trouve donc sa cohérence que par la combinaison d’une évolution collective et individuelle. En mettant en présence des individus très différents et en cherchant à favoriser leur rencontre, elle est un lieu d’apprentissage de la citoyenneté.

Les disciplines pratiquées et leurs spécificités :

La jonglerie : repose sur la manipulation d’objets variés qui sont manipulés et lancés. Elle permet donc un travail au niveau de la motricité fine, de latéralisation, de coordination, de dextérité, de développement des réflexes. Cette discipline suppose de reproduire les mêmes gestes en vue de leur acquisition, elle est donc un bon moyen de renforcer sa persévérance.

Les équilibres sur objet : apprendre à marcher sur des échasses, une boule, un rouleau américain, un fil … constitue une mise en danger du corps dans l’espace et renforce la motricité. Ces disciplines sont de nature à stimuler la confiance en soi. Il s’agit donc d’apprendre à pratiquer en toute sécurité pour soi et l’entourage. Il est également important de savoir doser son effort pour atteindre ses objectifs.

L’acrobatie : elle se pratique individuellement et en groupe. Elle implique directement le corps en l’amenant à évoluer en bouleversant ses repères. Elle va amener un travail sur les notions d’effort, de sécurité et de prise de risque, de confiance en l’autre (le pareur, le(s) partenaire(s)), de repères de son corps dans l’espace et du plaisir à maîtriser son corps.

Les aériens : il s’agit d’évoluer sur un trapèze, un tissu, un mât chinois … Ces disciplines mobilisent énormément le corps et en bouleversent les repères. Le pratiquant est donc amené à développer sa force, tout en restant conscient de ses limites. Là encore il s’agit d’apprendre à surmonter sa peur, à doser sa prise de risque afin d’évoluer dans un cadre sécuritaire. La réussite de figures constitue une importante source de plaisir et renforce l’estime de soi.

L’expression corporelle et clownesque : elle suppose de s’impliquer sur l’espace scénique, donc de le connaître. Au préalable, il est question de surmonter sa timidité pour se mettre en scène face à un public. Apprentissage des rôles de spectateurs et d’acteurs.

L’équipe du cirque du Bout du Monde se fixe les objectifs suivants :

  • Adopter une démarche évolutive adaptée aux spécificités et besoins de chacun ;
  • Faire pratiquer l’ensemble des disciplines pour ouvrir l’espace des possibilités ;
  • Favoriser l’expérimentation, stimuler la résolution de problèmes par soi-même ;
  • Favoriser la créativité ;
  • Partager et faire partager la culture du cirque à travers tous moyens innovants : jeux, histoires, rencontres avec des artistes et les acteurs de la vie culturelle du quartier … ;
  • Fédérer les groupes autour d’un projet commun : le spectacle ;
  • Rendre chaque individu autonome de sa pratique et lui permettre de trouver sa place dans le groupe ;
  • Permettre de se réaliser personnellement, donner du sens à sa pratique.

De manière générale, l’équipe vise la mise en place d’un parcours permettant aux participants de découvrir de manière relativement approfondie les Arts du Cirque et de devenir des amateurs actifs, exigeants, critiques et curieux. Pour cela, outre les cours, l’école s’efforce de faire, autant que possible, le lien entre le public participant aux ateliers et les artistes, mais aussi leurs œuvres et celles programmées dans différents espaces culturels.